Devenir freelance : l’occasion rêvée pour ses projets perso ?

Un site pour les développeurs, par un développeur

Devenir freelance : l’occasion rêvée pour ses projets perso ?

devenir developpeur freelance

Une des raisons principales qui pousse les développeurs à devenir freelance, c’est pouvoir se dégager plus de temps. Et ils ont totalement raison. En tant que micro-entrepreneur, il est tout à fait possible de ne travailler que 5 ou 6 mois par an tout en gagnant plus qu’en étant en CDI…

Que ça soit pour passer plus de temps avec sa famille, pouvoir partir en vacances plus longtemps ou travailler sur des projets perso, le statut de développeur freelance offre une liberté temporelle bien plus grande.

Franchir le pas est donc une très bonne manière de pouvoir travailler sur les projets qu’on avait laissés tomber, ou qu’on gardait dans un coin de notre tête, bien enfouis.

Les side-projets

Beaucoup, beaucoup de développeurs ont travaillé sur des projets perso, ou en ont en tête. Vous êtes probablement dans ce cas.

Ces projets qui, on l’espère, rencontreront un succès un jour. Que ça soit un projet open-source dont on rêverait qu’il soit utilisé par des milliers d’autres développeurs, ou une idée de business qui pourrait nous rapporter de l’argent…

Mais une idée sur laquelle on n’a jamais vraiment bossé, par manque de temps. Car oui, travailler à temps plein, avec 5 semaines de congés par an, ça laisse pas beaucoup de marge pour bosser sur des projets qui demandent des dizaines ou centaines d’heures de travail.

Certains arrivent à travailler les soirs et les week-ends. Personnellement, je n’y arrivais pas. Déjà parce que c’est fatiguant, de coder le soir après une journée de travail. Aussi parce que j’avais besoin d’une vraie coupure, profiter de mes soirées et week-ends pour passer du temps avec ma copine, mes amis ou faire des activités.

Et c’est là que devenir freelance a changé ma vie. J’ai, par exemple, pu lancer mon appli de voyage Travor grâce au temps libre que devenir freelance m’a donné. Et elle m’a rapporté quelques dizaines d’euros. Pas grand chose, mais c’est toujours une certaine fierté.

J’ai aussi commencé ce site grâce à mon nouvel emploi du temps, qui m’offrait plus de liberté.

Dégager du temps

Comme je viens de le dire, le statut de freelance est donc parfait pour un développeur qui a besoin de temps pour ses propres projets.

Cependant, il y a plusieurs façons de se dégager du temps, plusieurs rythmes de travail différents. Cela dépend évidemment aussi des clients pour lesquels on travaille.

Travailler la moitié de l’année

Comme je l’ai déjà dit, être freelance permet de ne travailler que la moitié de l’année si on le veut. Ce qui veut dire, qu’on peut se prendre six mois de suite pour faire entièrement un projet perso.

Attention toutefois, comme le dit la loi de Parkinson, plus on a de temps pour faire une tâche, plus on prend de temps pour faire cette tâche…

Alterner travail/temps libre

Une autre solution est d’alterner les périodes de travail et d’inter-contrats. Par exemple, travailler deux mois, prendre un ou deux mois sans contrat, retravailler deux mois, etc.

Ca peut être une meilleure solution, pour avoir des deadlines un peu plus courtes. Cependant, il sera peut-être un peu plus difficile de trouver des clients.

Moins de travail hebdomadaire

La dernière solution, qui est aussi intéressante, est de ne travailler qu’à 60 ou 80%. C’est à dire, travailler 3 ou 4 jours par semaine, et se garder le reste du temps pour travailler sur ses projets.

Ça n’a pas marché pour moi quand je travaillais à 80%, car j’utilisais mon jour de libre pouvoir faire les courses en journée, prendre des rendez-vous, etc. Du coup, pas trop de temps pour les projets…

La méthode que je recommande personnellement, et l’alternance période de travail/inter-contrats.

Rester organisé

Comme on l’a vu, devenir freelance est un très bon moyen de mener à bien ses projets perso. En revanche, il convient de bien choisir son rythme et aussi, de rester organisé…

Loi de Parkison ou pas, on aura un temps limité pour travailler sur ses projets de toute façon. L’important est donc, aussi, de rester organisé.

Je ne vais pas vous faire l’affront de vous parler des méthodes agiles, vous en connaissez forcément quelques bases. Ce n’est pas parce que vous travaillez seul sur un projet que vous ne pouvez pas en appliquer quelques principes.

Lorsque je travaillais sur mon appli Travor, j’avais sur un mur de mon appartement un Scrum board. Et ça m’a permis de rester organisé dans mes tâches, et probablement arriver à mes fins plus rapidement et en étant satisfait du résultat.

De plus, être organisé, avoir un Scrum board ou tout autre outil/méthodo de gestion de projet, vous obligera à tenir un planning (sous forme de sprints par exemple), et donc de vous empêcher (au moins un peu) de procrastiner.

Car vous aurez beau avoir tout le temps nécessaire, si vous n’arrivez pas à vous mettre au travail vous n’arriverez à rien.

Conclusion

Vous l’aurez compris, devenir freelance est une très bonne solution pour travailler sur des side-projects tout en ayant assez d’argent pour vivre selon ses besoins.

Il y a plusieurs façons d’organiser son temps de travail pro et perso pour pouvoir avancer efficacement sur ses projets, et au final arriver à ses fins, qu’elles soient de générer un revenu passif ou simplement être impliqué dans de l’open-source.

Mais il est clairement possible, en étant développeur freelance, de mener à bien ses projets.


C’était tout pour cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour donner votre avis, ou raconter votre expérience de travail sur des projets perso !

Prenez soin de vous, on se retrouve bientôt pour un nouvel article sur Devenir Développeur Freelance !

[mc4wp_form id= »21″]

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.