L’après Coronavirus : 5 Prédictions

Un site pour les développeurs, par un développeur

L’après Coronavirus : 5 Prédictions

devenir developpeur freelance

À l’heure où j’écris ces lignes, on est fin avril, à deux semaines du début du déconfinement en France. Il est beaucoup trop tôt pour connaitre les conséquences du Covid-19 sur la vie de freelance (ou de développeur en général), je vais néanmoins essayer de faire quelques prédictions.

J’attrape ma boule de cristal, et on se téléporte directement en 2021…

Prédiction 1 – Les TJM ont baissé

Que ça soit pour les freelance ou pour les ESN, le taux journalier moyen d’un développeur a baissé.

Chez un développeur freelance sénior, il a diminué de 30%. Sur un TJM à 600 € en Janvier 2020, il est un an plus tard à 400 €…

Ça s’explique par deux choses : la raréfaction des missions pour les freelances et le manque de moyen des entreprises. Ces deux éléments étant la conséquence directe du virus.

Malgré tout, les freelances gagnent toujours très bien leur vie. Ils ont plus de difficultés à trouver des missions et doivent être moins difficiles sur les technos – donc plus polyvalents – mais dans l’ensemble, ça se passe bien.

Quant aux développeurs junior, on en parle dans les prédictions 2 et 3.

Prédiction 2 – Moins de freelance

Depuis Mars 2020, la proportion de création de micro-entreprise chez les développeurs informatique a drastiquement diminuée. Voyant la difficulté de leurs ainés à trouver des missions, les juniors se sont dit que devenir freelance ne serait pas viable. Ce qui est à la fois vrai et faux.

C’est vrai car ils auraient eu plus de difficultés à trouver des missions, mais sur le long terme le pari aurait été gagnant… on va en reparler.

Toujours est-il que la baisse du nombre de freelance ainsi que celle du nombre de missions ont quelque peu équilibré le ratio offre/demande.

Prédiction 3 – CDI, de nouveau le Graal

Même certains freelances expérimentés ont choisi de retourner vers le salariat, histoire d’assurer leurs arrières. En ces temps de crise, le statut précaire d’entrepreneur est devenu encore plus précaire. Il est encore plus difficile d’obtenir un prêt ou d’avoir une location.

Les indépendants avec le plus de responsabilités (crédits, famille, …) ont pour beaucoup fait le choix de sauter sur les CDI qu’on leur proposait.

Les plus jeunes développeurs qui, pour beaucoup, aspiraient à plus de libertés, se sont résignés à rester dans le salariat, du moins pour le moment.

Prédiction 4 – L’ère du remote

En juin 2020, le gouvernement Français a fait passer un décret obligeant les entreprises employant des salariés pouvant télétravailler à effectivement pratiquer le télétravail, et ce jusqu’au 31 Août.

Ensuite, le travail sur site a de nouveau été autorisé, avec des limites strictes concernant le nombre de personnes par m2. Les entreprises ont donc organisé des roulements dans les open-spaces, roulements toujours en vigueur.

Par la force des choses, les développeurs, freelance ou non, font en moyenne 3 jours de télétravail par semaine.

C’est devenu au fil du temps quelque chose de naturel, tout comme le travail sur site pré-confinement. Et plus personne ne remet ce mode de travail en question, même si les gens ont dû apprendre à bien télétravailler.

Prédiction 5 – La demande en freelance est en train de remonter

Après 9 mois de vache maigre, la demande en développeurs freelances commence à remonter. Les entreprises ouvrent de nouveaux projets ; certaines start-up se créent, beaucoup en rapport avec le virus.

Mais leur santé économique est encore fragile, donc plutôt que de faire signer des CDI pour des projets qui ne fonctionneront peut-être pas, ils préfèrent prendre des freelances pour monter des MVP. C’est moins risqué sur le court terme.

Si les TJM des séniors ne sont toujours pas remontés, ils ont au moins maintenant moins de difficultés pour trouver des missions.

Des jeunes développeurs sont même en train de songer à l’indépendance, se rendant compte que l’offre en CDI diminue petit à petit…

Peut-être même qu’on se dirige vers un monde ou tout le monde est freelance…


Voilà, c’était mes quelques prédictions pour les 9 ou 10 prochains mois, on se donne rendez-vous début 2021 pour voir à quel point j’avais raison… ou tort !

Et vous, comment vous voyez l’avenir pour les développeurs, freelance ou non ?

Prenez soin de vous, on se retrouve bientôt pour un nouvel article sur Devenir Développeur Freelance !

[mc4wp_form id= »21″]

Tags: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.