Comment Trouver des Clients Quand on est Développeur Freelance ?

Un site pour les développeurs, par un développeur

Comment Trouver des Clients Quand on est Développeur Freelance ?

Un homme et une femme qui se serrent la main

Comment trouver des clients, et surtout son premier client, est une question qui vient et revient obligatoirement en tête d’un développeur freelance.

Quand on souhaite devenir freelance, bien qu’on sache qu’on va devoir trouver des contrats, des missions, on n’y est pas vraiment préparé. Employé, c’est en effet quelque chose qui nous est complètement inconnu… Mais indépendant, si on n’a pas de client, on n’a pas de revenus…

Mais, au final, trouver des clients, ce n’est pas si compliqué si on a les bonnes techniques, les bons hacks !

Et justement, avoir les bons hacks pour trouver des clients, c’est le thème de cet article. Il n’est pas exhaustif, j’aurais beaucoup à dire sur le sujet, mais vous y trouverez déjà pas mal d’informations !

Dans ce post, vous trouverez donc un ensemble d’astuces pour vous aider à trouver des clients en tant que développeur freelance, de deux manières principales : active et passive.


Trouver des clients de manière active

Ce que j’entends par manière active, c’est que c’est vous, en tant que freelance, qui initiez l’action qui vous rapportera un client. Voici les moyens les plus communs de récupérer des clients de manière active :

LinkedIn, le réseau pro parfait pour développeur freelance

Les réseaux sociaux, et LinkedIn en particulier, sont un très bon moyen de contacter des acteurs dans le monde du développement, et donc d’obtenir une mission. Le principe est simple : ajouter à votre réseaux des recruteurs du monde numérique qui vous intéresse ; leur envoyer des messages, ou tout simplement créez un post expliquant ce que vous recherchez.

Les ESN (SSII)

Les ESN sont un petit peu nos concurrents directs, nous, développeurs indépendants. Pourquoi pactiser avec l’ennemi ? Parce qu’elles sont trop sollicitées, et n’ont pas les ressources internes pour répondre à leurs besoins.

Du coup, beaucoup sont prêtes à prendre des freelances. Les ESN gagneront certes moins d’argent, mais mieux vaut ça que pas d’argent du tout ! Pensez donc à en contacter.

Les relations

Vous connaissez forcément autour de vous des gens qui sont en poste, voir même des cadres ou des chefs d’entreprise. Dans ce cas là, contactez-les ! Au pire, ils feront passer le mot, disant que vous êtes à la recherche d’une mission, au mieux, ils sont déjà à la recherche d’un développeur freelance.

Dans la même idée, gardez une bonne relation avec vos anciens collègues de vos précédentes missions, c’est eux qu’il faudra contacter.

Les évènements

Ce qui est bien dans le monde du développement, c’est qu’il y a une énorme communauté. Et cela implique, beaucoup d’évènements. Que ça soit des meetup, des festivals (comme le Web2day) ou des plus petits évènements, il y aura forcément des contacts à prendre. Aller dans ce genre d’évènement et faire savoir qui vous êtes et ce que vous recherchez, c’est un très bon moyen de décrocher des clients.


Trouver des clients de manière passive

Un homme signant les feuilles d'un contrat sur une table

Logiquement, trouver des clients de manière passive implique que ça soit vous qui soyez démarché par le prospect, pas l’inverse (ce qui ne veut pas dire que vous allez décrocher la mission en claquant des doigts, hein). La demande étant encore plus importante que l’offre, c’est de plus en plus le cas.

LinkedIn, toujours

Et oui, car si LinkedIn est un bon outil pour démarcher quand on est freelance, il l’est également pour être démarché ! Ajoutez un maximum de recruteurs dans votre réseau, remplissez votre profil du mieux possible, mettez vous en mode recherche d’emploi (dans les paramètres du site), et vous verrez, vous serez démarché, peut-être même plusieurs fois par semaine !

Les plateformes de freelancing

Il y a aujourd’hui plusieurs sites sur lesquels vous vous inscrivez, et des entreprises en recherche de développeur viennent en relation avec vous (directement ou non) ; ce sont des plateformes de freelancing. Je suis inscrit sur trois de ces plateformes : Malt, Comet et crème de la crème. Ce sont de bons outils, qui permettent d’avoir une certaine sécurité (notamment au niveau du paiement) et qui permettent d’avoir des meilleurs matchs qu’avec LinkedIn. Il y a cependant plus de concurrence avec les autres développeurs freelances.

Par votre CV (et présence) en ligne

Avoir un site en ligne avec votre nom peut être un gros plus. Quelqu’un qui vous trouve sur LinkedIn ou sur Malt et qui veut en savoir plus sur vous va taper votre nom sur son moteur de recherche préféré. Si vous avez un joli site en ligne, qui met en valeur vos compétences, cela augmente d’autant vos chances d’être contacté.

Mais vous pouvez aussi optimiser ce tunnel par d’autres moyens :

  • Un compte Twitter actif ;
  • Un blog sur lequel vous postez régulièrement ;
  • Une adresse email pro avec une jolie signature qui contient des liens ;
  • etc.

Cet article est trop court pour que je détaille cette partie, mais il y aurait beaucoup à dire (laissez un commentaire si vous voulez en savoir plus !).

Via vos projets perso

Ce point est assez étonnant, mais ça marche ! Si vous avez des projets perso en prod, ils peuvent intéresser certains professionnels qui, en se renseignant sur les développeurs ayant travaillé sur ce projet, peuvent proposer des missions à la clé !

Ça a été mon cas avec mon appli de voyage Travor. Un responsable d’une école d’informatique est tombé dessus par hasard, m’a contacté et après quelques échanges, j’ai fini par donner des cours dans cette école.

Les relations

Et oui. Plus vous avez de relations (acquises de manière active), plus on fera appel à vous en cas de besoin. Imaginez que vous soyez dans le réseau direct d’un certain nombre d’acteurs du numérique ; s’ils ont besoin d’un développeur freelance qui a vos compétences, ils penseront à vous en priorité.


Comme vous l’avez vu, je vous donne des pistes, mais rien de vraiment concret pour vous aider à trouver des clients ; l’article serait vraiment trop long, sinon.

Il y a en effet plein d’autres paramètres à prendre en compte, comme votre façon de travailler (sur site, à distance), votre TJM et comment vous le fixez, etc.

Néanmoins, j’ai fait les recherches et j’ai toutes les ressources nécessaires pour vous y aider. Donc, si vous voulez d’autres articles sur le sujet, n’hésitez pas à le dire en commentaire !

Tags: , , , , ,

4 réponses

  1. […] Précédent : Article précédent : Comment Trouver des Clients ? Recherche pour : […]

  2. […] que je rencontre et que je vois autour de moi, c’est celle de trouver un client. Autant, trouver un client sur site est relativement facile, autant trouver un client qui accepte que vous travailliez pour […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.