Tendances tech : retour sur 2019 (et conseils pour 2020)

Un site pour les développeurs, par un développeur

Tendances tech : retour sur 2019 (et conseils pour 2020)

devenir développeur freelance

Comme l’année dernière, Malt a récemment sorti son étude annuelle sur le monde du Freelance tech. Encore une fois, cette étude est très complète et permet d’apprendre beaucoup de choses sur les technos du moment, les TJM et autre… Et certains résultats sont étonnants !

Pour ce dernier article de l’année 2019, quoi de mieux que de se pencher sur cette étude, en tirer des conclusions et s’en inspirer pour prendre des bonnes résolutions pour 2020 ?

Malt

Petit retour sur Malt. Malt est une plateforme de freelancing, permettant aux entreprises de trouver les freelances qui leur correspondent le mieux, en fonction des technos, localisation, TJM, expérience, … C’est un des meilleurs moyens pour nous, freelances, de trouver un client.

Malt compte 40 000 freelances tech et 93 000 entreprises sont enregistrées sur le site. Malt totalise plus de 300 000 recherches par mois, et 3 000 missions sont pourvues chaque mois.

Malt a donc toute légitimité à publier une étude sur le Freelance tech, et nous avons tout intérêt à en suivre les conseils… 

Analyse de l’étude

Technos : hausses et baisses

Dans cette partie, on va se concentrer sur les hausses et les baisses constatées dans l’utilisation des langages et frameworks. Voici le graphique publié par Malt :

Les plus gros changements qu’on constate sont du côté des frameworks JS : explosion de Vue.js, forte augmentation de React Native et de React.js. Angular, lui, continue sa descente. Conseil donc pour les dev JS : se diriger vers Vue.js.

Côté back, on constate une baisse de Ruby, qui fait face à la forte concurrence de Python et Node, tous les deux en forte hausse.

Non présent sur cette capture, Flutter et Kotlin sont également en très nette augmentation ; il en est de même pour les technos autour des data sciences (Scikit, MATLAB et Haskell).

Côte mobile

Côté mobile, l’étude de Malt nous permet de constater que le développement cross-platforms est à la mode, mais que tous les frameworks ne sont pas à égalité : Xamarin, Cordova et Ionic sont en perte de vitesse ; React Native et Flutter, eux, progressent.

Compétences par métier

Pour plus de détails, je vous conseille d’aller sur la partie de l’étude qui en parle, elle est très bien faite.

Pour résumer, on constate que les compétences en Data Sciences sont de plus en plus demandées. On compte parmi ces compétences Python, Scikit-Learn et MATLAB. La croissance de TensorFlow témoigne par ailleurs d’une évolution des Data Sciences vers des techniques plus complexes de deep learning.

Si c’est quelque chose qui vous intéresse, c’est le moment de vous y mettre…

Côté compétences et métiers, on remarque aussi que le fossé se creuse entre développeurs front et back. Ces dernières années, les frameworks et librairies se multiplient, surtout côté front, ce qui nécessite beaucoup d’expertise pour assurer les missions liées. Autrement dit, difficile d’être expert sur du back ET sur du front en même temps. Le meilleur conseil est d’être polyvalent, d’être à l’aise sur les deux, tout en choisissant de se spécialiser à l’un ou l’autre.

Autre point important côté métier : l’avenir sera Devops. Pour citer l’étude :

« La réactivité, l’automatisation, la reproductibilité, le rapprochement avec les pratiques de développement via l’infrastructure as code, tout cela a changé le métier d’Ops et une veille technologique constante est nécessaire.

Si ce n’est pas déjà fait, développeurs ou Sysadmins, intéressez-vous par exemple à Docker, Kubernetes, Terraform. »

L’offre et la demande

Malt a fait une jolie carte interactive pour comprendre les différences offre/demande sur le territoire français.

Mais pour simplifier, le plus gros hub tech est toujours bien évidemment Paris (18.85%) suivi de Marseille (7,74%), Lyon (7.52 % ), Bordeaux (7.17%), Toulouse (6.87%), Lille (5.77%) et Nantes (5.71%).

Petit graphique Malt qui est aussi intéressant sur ce sujet :

Le TJM

Voilà un morceau qui nous intéresse toujours 😉 Là aussi, pour tout comprendre, rendez-vous ici !

J’ai déjà écrit un article sur comment choisir son TJM, donc je ne vais pas détailler cette partie ici.

A noter cependant, Malt mentionne une étude qui démontre qu’un développeur expert, coûte certes bien plus cher qu’un junior, mais qu’au final l’entreprise s’en sort largement gagnante. C’est quelque chose qu’il est intéressant de mentionner si vous êtes expert dans votre techno.

Restez à jour

Malt mentionne un point important : celui de faire de la veille. Pour cela…

Allez aux conférences, pour suivre les tendances

En France

Devoxx France, MixIT Lyon, Google Dev Fest (Lyon, Lille, Toulouse…)

Les Dot conférences (JS, CSS, Go, Swift) sont assez remarquables aussi !

Dans le monde

Spring One, la conférence Spring par excellence, on y retrouve tout le gratin du monde Java. Oracle Code One, toujours de « belles » annonces. Google.IO, Apple WWDC…

Allez aux meetups

Suivez des influenceurs (ex: sur Twitter, voici le mien)

Enfin, dernière petite chose à savoir, plus l’entreprise est petite, plus elle accepte facilement le télétravail 😉


Voilà, c’est tout pour l’analyse ! J’espère que cet article aura été intéressant et vous aura éviter de passer une demie-heure à lire le rapport de Malt (bien qu’il soit très intéressant).

Si vous voulez tout savoir sur comment trouver un client, allez voir ma formation 😉

Quant à nous, on se retrouve en janvier pour de nouveaux articles sur devenir développeur freelance !

[mc4wp_form id= »21″]

Tags: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.